Françoise sort de sa réserve

Après cette longue correspondance, Françoise sort de son silence et vous remercie tous. Si vos messages me font un bien fou, ils le sont également pour elle qui m'accompagne étroitement dans ce combat.

Après l'automne, assez sombre sur le plan de la santé, je suis porteur de nouvelles réjouissantes. Je vais mieux ! Vous êtes tous heureux de l'apprendre. Nous sommes à la veille de Noël et du nouvel an. Il est temps de formuler des voeux qui j'espère se réaliseront : voeux de bonne santé, voeux pour que je puisse tenir le coup, voeux de guérison... car il est permis d'y croire puisque le beau-frère de Marie-Caroline s'en est sorti et va au partir ski pendant ces vacances. Ah! Le ski... il me manque !

Le fait d'être tombé malade se propage comme une onde de choc. La liste de mon e-fanclub s'allonge petit à petit. Gérard B., parti en retraite dans le Périgord, a été depuis peu averti par Patrick. Gérard est impressionné par mon combat. Bernard J., du club de rock dont je faisais partie, l'est aussi.

Bernard et Bénédicte me livrent leurs impressions suite à nos retrouvailles au restaurant. Quelques collègues de GE qui avaient pu se libérer, s'étaient faits un plaisir de venir. Après 10 mois d'absence que d'émotions.

Laurent me donne des nouvelles du service ou plutôt de la dernière sortie du service. Sortie à laquelle j'ai failli participer mais elle s'est trouvée reportée et du coup n'était plus compatible avec mon agenda.

Jean-Claude a bien apprécié les photos de la fête de l'ARPO. De son lointain Québec, c'est l'occasion de raviver les souvenirs de nos randonnées, de nos émotions communes. Y aurait-il une filiale de l'ARPO au Québec ? Je plaisante mais cela y ressemble d'après ce qu'il m'écrit.

 

1. Françoise sort de son silence


From: Françoise Foglia
Sent: Monday, December 31, 2001 4:07 PM


Chers parents, amis, voisins, collègues, rockers, Arpotes,

Vous, tous les internautes éclairés qui avez saisis le formidable impact de vos petits mots sur notre homme, je sors de ma réserve et de mon silence pour vous en remercier du plus profond de mon coeur.

Moi, ingrate, qui craignait que, passés les premiers mois de maladie, vous vous lassiez de nous accompagner dans ce combat fort long et douloureux, que vous ne sachiez plus quoi dire. C'était compter sans votre amitié tenace ! Car vous êtes toujours là avec vos petits mots, vos blagues, vos anecdotes, vos photos, réguliers, fidèles, chaleureux.

Vous ne pouvez imaginer le plaisir que nous avons à vous lire et, sachez que cela m'apporte également, moi qui ne suis pas la destinataire, un égal réconfort et le courage dont j'ai besoin pour faire face. Nous nous sentons soulevés, portés par ce formidable élan de solidarité.

J'en profite pour vous souhaiter les meilleures choses pour cette nouvelle année et surtout, n'oubliez pas de savourer avec délice chaque petite chose simple de la vie, vous savez, ces petits détails à côté desquels on passe trop vite, parfois !

Passez un excellent réveillon. Nous attendons vos prochains messages. Je vous embrasse virtuellement mais affectueusement.

Françoise Foglia

 

2. Content pour ces nouvelles réjouissantes et meilleurs voeux


From: Marie-Claude Hxxxxxxx
Sent: mercredi 19 décembre 2001 08:35

Cher Régis,

Votre message me fait un bien énorme ! Je suis arrivée à reculons au travail ce matin. La réunion d'équipe d'hier s'est mal passée (je n'ai pas su gérer le temps ni assez dédramatiser certains débats), j'en ai plus mal dormi que d'habitude, il fait froid, etc.

Merci de nous faire savoir que vous allez bien en ce moment, de nous faire partager votre chemin et, ainsi, aider les bien portants quasi-geignards comme moi et peut-être d'autres malades. Nous avons 2 collègues atteints de cancer en ce moment et j'aimerais bien qu'il vous lise. [..] Bon courage, bonnes fêtes, très cordialement, M-Claude H.


From: Annie
Sent: mercredi 19 décembre 2001 14:10
Subject: bisous de Noël

Mon cher Régis,
Nous sommes contents de savoir que le traitement se passe mieux cette fois-ci. Un peu de couleur pour te souhaiter un bon Noël à toi et aux tiens.

Je traverse une période difficile en ce moment et ne suis pas très sociable. Mais si tu as besoin d'aide pour quoique ce soit, n'hésite pas. J'aurai toujours du temps pour toi . Je t'embrasse. Annie


From: Bruno Lxxxxxxx
Sent: jeudi 20 décembre 2001 18:12

Bonjour Régis.
Qu'il est agréable d'entendre de bonnes nouvelles, je suis vraiment content pour toi. Je te souhaite, ainsi qu'a ta famille, un joyeux Noël et une bonne année 2002, pleine de santé et de bonheur. A bientôt. Bruno.


From: Patrick Gxxxxx
Sent: jeudi 20 décembre 2001 16:00

Merci pour ces BONNES nouvelles !
Nous vous souhaitons de bonnes fêtes, une bonne année 02 et que toutes ces misères s'éloignent de vous le plus rapidement et le plus loin possible. Nous serons là toute la semaine prochaine : n'hésitez pas si vous voulez passer. N'oublie pas d'éteindre la cheminée le 24 au soir sinon je crois que tes 2 enfants vont t'appeler Arthur. A bientôt. Patrick.


From: Jean Rxxxx
Sent: mardi 25 décembre 2001 18:50
Subject: Noël

Cher Régis,

Nous sommes toujours très heureux lorsque tu nous donnes de tes nouvelles, plus encore lorsqu'elles portent l'espoir. Un petit bonjour particulier en ce jour spécial pour chacun d'entre nous, que tu as sans doute passé très proche des tiens. Joyeux Noël donc, continue de tenir courageusement le coup. Avec toute mon amitié, Jean


From: Bubu
Sent: mercredi 2 janvier 2002 17:19
Subject: voeux


Salut!
Que la nouvelle année vous apporte la disparition de tous vos soucis, ainsi qu'aux vôtres. N'oubliez pas que si vous avez envie de voir du vert, la Normandie, par mon intermédiaire peut vous en procurer. Bien amicalement. Bubu


From: Marie-Caroline
Sent: jeudi 10 janvier 2002 18:00

Nul besoin de chercher à te remonter le moral, je sais... mais sache quand même que mon beau-frère (né en 1958) qui est passé par la
même merd&é#@%§µ£$~ù!?*... que toi, part dans 15 jours dans le Jura pour donner des leçons de ski à leur petite Blandine qui a fêté ses 4 ans fin décembre et dont Florence était enceinte de 5 mois lorsqu'on a découvert sa leucémie !

Alors tu repars au ski quand ?

Marie-Caroline

 

3. Des éloges sur mon combat et mon site web


From: Bernard Jxxxxxx
Sent: mercredi 19 décembre 2001 22:35

Chapeau pour ton site!
En attendant de vous retrouver sur une piste de rock, nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d'année. Pascale et Bernard. Caroline et Thierry se joignent à nous !


From: Gérard Bxxxx
Sent: samedi 22 décembre 2001 09:19
Subject: Bonjour Régis

Cher Régis,
Patrick G. a eu l'excellente idée de me transmettre de ton dernier mail. J'ai commencé à regarder les infos de ton site : Ouahou! Quelle pêche ! Il y a beaucoup de choses et je n'ai pas encore tout lu, mais je voulais tout de suite te passer un bonjour et te transmettre mes amitiés.
Je vois que, dans ce long cycle de traitement, tu maintiens un bel équilibre et que tu recommences à profiter des plaisirs de la vie. Continue !
De mon coté, J'ai quitté GE le 31 Août pour une (fausse) retraite et je suis parti m'installer dans le Périgord, près de Montignac (les grottes de Lascaux. C'est un pays magnifique, accueillant et vivant (9 mois de tourisme dans l'année), bien que cet hiver on se les gèle vraiment (-10 à -13 tous les matins depuis presque une semaine). Tu peux voir quelques photos sur mon site

Mais il est déjà 9 heures et il faut que j'aille au marché aux truffes de Sarlat; quelle vie! Je te souhaite un très bon Noël et une bonne année 2002. Amitiés, Gérard

 

4. Réaction suite à notre rencontre au restaurant


From: Bernard Cxxxxxx
Sent: mercredi 19 décembre 2001 08:42

Formidable,

je ne sais pas si les encouragements font une différence, mais il est clair que l'amélioration est très nette. Régis, cela a été un grand plaisir de te voir au restaurant, même si je regrette d'avoir dû partir un peu rapidement. J'imagine tout de même que ce genre de séance doit être utilisé avec modération pour que cela ne se transforme pas en punition. J'ai la photo de la "maison de mes rêves" accrochée dans mon bureau. C'est une évasion assez efficace quand les temps sont durs.

J'ai été nommé récemment manager de l'équipe Etudes Tubes de Buc, je démarre en Janvier. Cela commence à faire un bout de chemin depuis 6 sigma. Enfin, il faut toujours regarder en avant et pas trop vers l'arrière, sauf quand il s'agit de remémorer des moments heureux avec des amis.

Mon appareil photo est réparé, les vacances arrivent, la conjonction des deux devrait me permettre de reprendre mon apprentissage trop tôt interrompu. Il me reste à trouver les sujets. Au fait, même si je ne l'ai pas vu, je te recommande le film "le peuple migrateur". Jacques S, dont je respecte l'avis sur cela aussi, en a fait de grands éloges. Je pense l'imposer à mes filles.

A bientôt
ton "maître en Six Sigma" (flatteur, va)
Bernard


From: Benedicte Cxxxxxxx
Sent: jeudi 20 décembre 2001 20:28
Subject: Joyeux Noël

Cher Régis, Chère Françoise,

J'ai été vraiment ravie et émue de notre rencontre au restaurant, surtout de voir Régis en bonne forme. Aujourd'hui c'était le repas de fin d'année de CSA et évidemment nous avons été nombreux à penser très fort à toi. Voilà bientôt un an que tu es absent, mais c'est comme si tu étais parti hier : ton bureau n'a pas bougé, tes affaires sont toutes là, ON T'ATTEND.

D'après ton dernier mail, Régis, tu vas bien et j'espère donc que vous allez pouvoir profiter de ces fêtes de fin d'année. J'imagine que les phrases rituelles du style "Bonne Année", 'Tous nos meilleurs voeux" ... doivent avoir un drôle de goût pour vous car le combat va continuer en 2002. Alors je vous souhaite simplement à tous les deux beaucoup de courage pour les mois à venir mais aussi un Joyeux Noël en famille.

Très chaleureusement, Bénédicte.

 

5. Des nouvelles du boulôt


From: Laurent Mxxxxx
Sent: lundi 31 décembre 2001 01:12
Subject: fin d'année

Régis,

J'espère que les effets néfastes de la chimio commencent à retomber et que tu peux profiter tranquillement de Noël et du Nouvel An.

Le repas de fin d'année s'est bien passé : cadre sympa et bonne bouffe (mais je pense, comme les gens avec qui j'en ai discuté, que c'était un peu moins génial que les Vaux de Cernay). On a eu des polaires sans manche, [..], les gars ont reçu un magnum de Saint Emilion et les filles des parfums. [..] Caroline est [..] toujours aussi excellente dans ses choix de cadre et de menu . Par contre, cette année, il y a eu un concours de tir de poules. Avec une carabine à fléchettes à ventouse, il s'agissait de viser le centre du gallinacé et d'ainsi faire tomber un œuf. Nous étions répartis en cinq poules avec une poule pour chaque poule. C'est un peu compliqué, j'espère que tu me suis. Et j'ai gagné ma poule avec un œuf et demi : il y en a un qui était resté coincé dans le cul de la poule. Mais, contre toute attente, les lots n'étaient pas des porte-clefs, mais des lecteurs DVD. Dommage, je n'ai pas la télévision... (c'est aussi le cas de Fatou, une autre gagnante). Mais ce ne sera pas perdu pour tout le monde.

Classiquement, j'ai passé Noël en famille et le Nouvel An se ferra avec des potes. Ce groupe d'amis est nommé 2B parce que tous sont des anciens de Centrale, bâtiment B, second étage. Bref, nous formons une bande qui nous revoyons tous les ans à la St Sylvestre et au Nouvel An. Chaque année est l'occasion de découvrir les nouveaux bébés, de se refaire une séance d'anciens combattants et surtout de bien bouffer et de bien boire (et, pour les quelques intéressés comme moi, de délirer aux fourneaux).

Profite un maximum de ce réveillon.

Régis, je te souhaite une bonne et heureuse année à toi et à ta famille. Je souhaite aussi et surtout que ce traitement se déroulera le mieux et le plus rapidement possible, que tu retrouves rapidement une bonne santé et que celle-ci accompagne constamment Françoise et les enfants. Très amicalement, Laurent

 

6. Une filliale ARPO au Québec


From: Jean-Claude Gxxxxx
Sent: dimanche 13 janvier 2002 23:52
Subject: Bonne Annee !


Salut Régis,

Tout d'abord, excellente année 2002 à tous les deux. Il ne faut pas être grand clerc pour deviner ce que je te souhaite, n'est-ce pas ? Et si l'année est bonne pour toi, elle le sera pour toute la famille.

De notre côté, rien de bien nouveau, à part qu'avec le réchauffement de la planète, les érables seront rapidement remplacés d'ici quelques années par des cocotiers. Cet hiver n'est pas un hiver québecois, c'est presque un hiver parisien. Les températures diurnes sont très souvent positives et l'accumulation de neige dans mon jardin ne dépasse pas les 3 cm... Je serais bien en peine de refaire cette année la carte de voeux que j'avais envoyée l'année dernière, j'avais alors de la neige au-dessus du genou. Les températures nocturnes ne sont tombées que 2 ou 3 fois à -12 degrés, une vraie rigolade. Enfin, ne nous réjouissons pas trop vite, l'hiver est loin d'être fini. Comme le temps change très vite ici et il ne serai pas étonnant de se retrouver à -30 du jour au lendemain, c'est déjà arrivé. Evidemment, les Québecois qui n'en sont pas à une contradiction près, chialent qu'ils n'ont pas d'hiver et regrettent l'absence de neige que naguère ils traitaient de "marde blanche". Mais... chut !... eux seuls ont droit aux incohérences.

Merci pour le petit mot à mon sujet sur ton journal. Depuis que j'ai arrêté de fumer, je dois faire face à un autre problème : la prise de poids. J'ai pris 8 kg en 7 mois et la courbe n'a pas l'air de vouloir s'infléchir. Pourtant, je ne mange pas plus qu'avant, mais par contre la nourriture me profite beaucoup plus. C'est un peu dur de devoir faire attention, moi qui n'ai jamais eu à me poser la moindre question sur ce que je mangeais.

Sur ton site, j'ai vu avec plaisir les photos des gens de l'ARPO. Je ne sais pas si je te l'ai déjà dit, mais nous faisons partie, Angela et moi
du "Cercle des Mycologues de Montréal". Cette organisation me fait penser étrangement à l'ARPO, surtout à cause de l'athmosphère qui s'en dégage. La seule différence réside dans le but de l'association (qui est uniquement l'étude des champîgnoins). Il faut reconnaître aussi que c'est un peu mieux organisé que l'ARPO.

Les sortie sont organisées de la façon suivante : rendez-vous au lieu d'exploration le samedi ou dimanche matin à 10H. Ensuite, départ pour une recherche libre de deux heures. Midi : retour au point de départ, pique-nique. Vers 13H : reconnaissance des cueillettes par un expert. En arrivant, on étale tous nos trophées sur une table de pique-nique, classés par types. A 14 H, tout le monde rentre chez soi. La cotisation n'est pas énorme (25$ par an pour deux), ce qui donne droit à recevoir un petit fascicule mensuel indiquant les dates et lieux de rendez-vous. Il y a un inconvénient cependant : la plupart des cueillettes se font dans des parcs de loisirs, dont l'entrée est payante, 90% du temps. Un coup, c'est 6$, un coup 4$. C'est pas excessif, mais il faut voir qu'entre avril et octobre, on dépense quand-même pas loin de 60$ de frais de parcs, simplement pour pouvoir garer sa voiture, utiliser une table de pique-nique et aller pisser un coup dans les toilettes. Ça me paraît bien cher, surtout que les impôts ici ne sont pas spécialement donnés. J'ai calculé que pour mes revenus 2000, j'aurais payé 5% de MOINS en France (eh oui...), alors que les impôts locaux sont le double ici. Alors, devoir payer encore pour passer 3 heures dans un parc, je la trouve un peu raide.

L'été dernier, nous sommes allés à la plage, au bord du St-Laurent, à la pointe ouest de l'île de Montréal. La plage est dans un parc : 4$ par personne + 4$ pour la voiture = 12$, tout ça pour passer 2 heures sous un soleil de plomb. Enfin, pour finir l'histoire des champignons, la saison dernière a été marquée par un grande rareté des espèces. Il faut dire aussi qu'il n'a presque pas plu. Je n'ai vu aucun cep sur les tables, et seulement une girolle. Comme à l'ARPO, l'assistance est composée autant de jeunes que de vieux. Personne n'amène de cubi de rouge pour le pique-nique, mais pas mal de bouteilles fleurissent néanmoins sur les tables.

A part ça, l'été dernier, j'ai été interviewé par une charmante journaliste du magazine québecois "femme plus". L'article est sorti dans
le numéro de janvier, mais est aussi disponible sur le web :

http://www.canoe.qc.ca/artdevivresociete/jan8_francais_a-can.html


Retour au début