Le 17 Décembre : EPO, un coin de ciel bleu

Même lorsque tout va mal, vous restez présents pour me lire. Vous avez trouvé que des passages pouvaient être émouvants et parfois pénibles. Peu importe vous continuez à m'encourager. Cette fois-ci la séance de traitement s'est bien déroulée. Je me dois de vous l'écrire. C'est agréable de se sentir bien ! et aussi de le faire savoir ! Sur les 6 semaines, les 3 dernières semaines ont été un véritable plaisir. Je me surprends à oublier ma maladie pour de longs moments. Cependant ils ne sont encore qu'épisodiques. J'éprouve le besoin d'aller plus loin et d'essayer de comprendre ce qui se produit en moi pour mieux anticiper, mieux prévoir mes périodes de sortie. Certes cela risque d'être un peu technique mais j'aspire tellement à plus de confort. De ce fait, l'érythropoétine (EPO) utilisée au bon moment dans le cycle de mon traitement me permettra peut être d'éviter les transfusions. Le tout est de savoir à quel moment l'utiliser . En tout cas il m'a déjà offert un beau coin de ciel bleu : je crois que l'avenir sera prometteur.

En 3 semaines, je redécouvre avec délectation les plaisirs de la Vie, les sorties au restaurant, les soirées, les retrouvailles entre amis... Mon status vis à vis de la sécurité sociale change : ma maladie a un caractère professionnel reconnu (radiothérapie). Mais je suis face à une administration lente qui n'a pas encore intégré ce changement : financièrement c'est un peu dur en ce moment mais cela devrait s'arranger dans les semaines qui viennent.

Les fêtes de Noël se préparent.

Détail de la séance

Pouvoir prédire mon état, mieux plannifier mes sorties... et peut être déterminer sous quelles conditions retravailler?

Date J Cure (0) Intercure : Oui / Non Dose ou Commentaire
7-Nov -1 Non  
14-Nov 7 Oui 1/2 dose (bilirubine T > 20 mg/l)
21-Nov 14 Oui 1/2 dose (plaquettes < 100000 /mm3 et bilirubine T > 20 mg/l)
28-Nov 21 Non neutrophile < 700 <1200 /mm3
5-Déc 28 Oui pleine dose
12-Déc 35 Non Prochaine chimio dans 1 semaine

 

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41
                                                                                   

Arrêt Maladie ou Maladie Professionnelle, la sécu a tranché

Après enquête, la sécurité sociale est restée sensible à mes activités en radiothérapie et a admis le caractère professionnel de ma leucémie. General Electric n'est pas en cause. Aucune infraction n'a été identifiée. Les doses que j'ai pu recevoir n'ont jamais dépassées les normes en vigueur. Cependant on sait aussi que les rayonnements ionisants ont un effet stochastique (independant de la dose reçue, mais de petites doses répétées augmentent le risque d'être touché par la maladie) : c'est mon cas. Je me souviens de cette formule troublante inscrite sur le coupon de compte rendu de visite médicale que j'effectuais à l'époque : "non inapte" (à travailler sous rayonnements). Cette formule en dit long juridiquement car qui peut prétendre à être apte ?

Ce changement de status représente une avancée significative : le calcul des indemnités journalières est plus avantageux (surtout après 6 mois de maladie, les indemnités en arrêt maladie ne sont plus que de 50%... du plafond de la sécu ; étant le seul à travailler cette baisse s'est sérieusement fait sentir durant l'automne ; enfin dans quelques semaines tout rentrera dans l'ordre), la couverture en cas de rechute est mieux garantie, et sauf cas exceptionnel l'employeur est tenu de conserver mon emploi. Non, non ! mes chers collègues vous n'êtes pas encore prêts de vous séparer de moi ! je plaisante... car je sais que vous êtes nombreux à vouloir me retrouver rapidement.

Jusqu'à la veille de ma maladie j'étais très critique vis à vis des institutions, les jugeant parfois lourdes et coûteuses. Pour le cas de la sécurité sociale, c'était sans doute parce que je n'avais jamais été réellement malade. Depuis, mon opinion a bien changé car si elle me semble encore lourde, elle a vraiment le mérite d'exister. Sans elle, et même avec une assurance privée, j'aurais probablement revendu ma maison. Bien sûr j'aurais pû apprendre à me faire mes soins par moi-même mais ce sont des sommes bien dérisoires comparées au coût des journées des chimiotérapies ou de location des chambres stériles :

merci à la sécu !

Les impôts : exonération des indemnités journalières

Je le sais depuis peu mais l'information est de taille. Les indemnités journalières en maladie professionnelle sont exonérées (Code Général des Impôts article 81-8°). Sachez pour votre information qu'en arrêt maladie les indemnités sont imposables sauf pour les affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique coûteuse, inscrites sur la liste D 322-1 du code de la sécurité sociale : la leucémie en fait partie.

Des nouvelles de mon poignet gauche...

(voir journal précédent : souvenez-vous j'ai joué aux apprentis cascadeurs en voulant courir un 50 mètres avec les enfants). Mon poignet est bien rétabli. La décalcification diagnostiquée lors du cliché radiologique initial sera confirmée par un examen complémentaire (ostéodensitométrie) le 18 décembre à l'hôpital Saint-Louis. Les corticoïdes sont à l'origine de cette décalcification. Question : sera-t-elle reversible ? dans le Vidal (dictionnaire des médicaments) les 2 cas sont ennoncés.

A suivre ...

Le moral

Le moral est souvent lié à mon état physique. Après le traitement du 8 novembre, j'ai mis 3 jours à assimiler les produits, puis la fatigue s'installe progressivement jusqu'au 23 novembre date à laquelle je suis obligé d'aller me faire transfuser en globules rouges. Encore 2 jours de fatigue puis la forme reprend le dessus et reste au beau fixe jusqu'au 18 décembre. Le moral aussi. En résumé j'ai passé ces 3 dernières semaines à vivre normalement, à sortir avec le sentiment très fort de reprendre confiance en la Vie.

Merci à Carole et Eric (aussi à Véro, Amin et les enfants) pour ma première sortie au restaurant de Bonnelles. La tajine d'agneau aux olives me fait encore saliver.

Merci à tous ceux de General Electric qui sont venus déjeuner avec moi. C'était véritablement une grande joie de vous retrouver après 10 mois d'absence ! le temps qui jadis me paraîssait si long s'est mis à battre la chamade. Tout s'est passé si vite. J'aurai voulu arrêter le temps. Je n'ai même pas eu le temps de prendre des photos. Merci à Caroline et Eric pour l'organisation de ce repas.

Merci à tous ceux de General Electric qui n'ont pas pu venir au déjeuner faute de place. Je sais vous êtes un peu déçu, surtout que je ne serai pas présent au repas de CSA : mon traitement le 18 et 19 décembre en a décidé autrement. Ce n'est que partie remise connaissant maintenant les effets de l'EPO, c'est promis je passerai vous voir en fin janvier.

Merci à Marie-Thérèse et Jean-Marie pour ce succulent magret de canard agrémenté de mâche et fromage sur lit de pommes (fruit). Petits commentaires au passage : arrêter de vous battre ! ça se voit sur les photos. De plus je suis content j'ai pris de vitesse Marie-Thérèse, je l'ai en photo. Na !

Merci à Michèle V. , Paul, Carole ... et tous nos "amis de 15ans" de l'ARPO (Association de Randonnées Pédestre d'Orsay) pour cette soirée où il fut très agréable de refaire l'histoire de nos aventures communes : randonnées bien sûr mais aussi, voile, canoë-kayak, vélo, sortie champignons, char à voile...

Merci à Jackie, Roland et Cédric, c'est si bon de se revoir àprès une si longue absence.

Merci à tous ceux qui m'écrivent par e-mail ou même par carte postale. Je vous assure que c'est un réel bonheur de vous lire. Il m'arrive même de relire plusieurs fois vos messages quand j'ai le blues. Alors continuez c'est pour moi une super thérapie ! Ceux qui hésitent encore de peur de déranger, lâchez-vous ! Et puis, les histoires drôles sont toujours les bienvenues...

 

Turlulu,Turlulu, Turlulu, Tah! Tah! Tah! ... Ici Londres !...

 

Nous fêterons Noël et le jour de l'an à la maison car la chimiothérapie du 18 et 19 décembre va me laisser bien fatigué. J'espère cependant ne pas être nauséeux au réveillon. La date du 18 a été calculée au plus juste. Mes parents et beaux parents seront présents. Les préparatifs s'accélèrent...

Françoise se joint à moi pour vous souhaiter à tous de bonnes fêtes de Noël et une heureuse nouvelle année.

Ci-joint les Foglia et leurs petits monstres.

Ces 2 photos ont été réalisées par notre expert Hubert Ducrocq (le "Doisneau" de Valdoly) sous l'oeil vigilent d'Anne Ducrocq, PdG de Ducrocq & Ducrocq International.

A bientôt

Les réponses qui font du bien
Retour au début


30 Janvier 2002 : La chance quitte Mr Oudiane

Dans 10 jours je fêterai ma première année de traitement. Que de chemin déjà parcouru ! 2002 sera l'année de l'espoir. Espoir que mes progrès continuent vers la guérison, espoir qu'il n'y ait pas de rechute. J'ai bien assimilé le dernier traitement. Pourtant je ne le supporte pas bien habituellement. 6 jours avant Noël ? vraiment osé ! Mais finalement le réveillon de Noël a pris une bonne tournure. Effet E.P.O ou effet Placebo, je prends confiance petit à petit avec ces maudits produits. Mes prévisions deviennent de plus en plus fiables. D'ailleurs je continue à collecter les données pour mieux comprendre et anticiper les mauvaises surprises. Cette fois j'étudie ma réponse physiologique au Méthotréxate et à l'Asparaginase, de sorte qu'il soit plus facile d'évaluer mes périodes de disponibilité.

Noël demeure le moment des retrouvailles chaleureuses en famille. Il y a aussi le père Nöel qui apporte toujours plus de cadeaux, les enfants qui trépignent d'impatience de les ouvrir, les grand-parents qui regardent ces petits avec attendrissement.

Le jour de l'an est plus calme sans doute à cause de la fatigue accumulée depuis Noël. Depuis début décembre, les sorties se multiplient. Comme s'il fallait rattraper le temps, profiter à l'extrême, retrouver ceux qu'on a pas vus depuis si longtemps : la sortie inopinée à Buc pour la Galette des rois à la grande surprise de tous mes collègues, la promenade Citröen 15Ch/Six, etc ...

Et puis il y a aussi le rendez-vous manqué, celui avec Mr Oudiane, c'était son dernier. Compagnon d'infortune, la chance l'a quitté et je reste triste.

Et puis, il y a mes amis de toujours... chez qui on se ressource. Et puis, il y a vous qui continuez à m'écrire. Et puis, ...

 

... encore tant de choses à raconter.

 

Détail de la séance

Pouvoir prédire mon état, mieux plannifier mes sorties... et peut être déterminer sous quelles conditions retravailler?

    • Le traitement a aussi un effet secondaire sur le niveau des globules rouges. Dans la figure ci-dessous la courbe (1) représente le traitement du 22 mai, (2) matérialise le traitement du 27 Septembre et (3) le traitement actuel qui a commencé le 18 décembre. Les doses utilisées sont identiques. (1) et (2) prennent la même tendance, même si le cycle de (1) est plus court. (3) montre l'effet très net de l'apport en EPO. On voit que le Méthortéxate et l'Asparaginase ne nécessitent pas vraiment l'utilisation d'EPO. Durant ce cycle l'hémoglobine n'est jamais descendue en dessous de 8 g/100ml (seuil de transfusion). A quoi sert l'EPO alors ? A obtenir un niveau très haut en fin de cycle pour aborder le traitement suivant qui sera de l'Endoxan et de l'Aracytine (voir traitement précédent qui utilisait ces produits).

Date J Cure (0) Intercure : Oui / Non Dose ou Commentaire
17-Déc -1 Non  
26-Déc 9 Non  
3-Jan 16 Oui pleine dose
10-Jan 23 Oui pleine dose
17-Jan 30 Oui 1/2 dose (bilirubine T > 20 mg/l)
24-Jan 37 Non Prochaine chimio dans 1 semaine

 

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41
                                                                                   

Mes débuts en télévision par satellite

En cette période automnale et hivernale, je suis devenu un bon consommateur de télévision. Par ces temps d'épidemie de gastro-antérite et de grippe, je préfère rester à l'écart, au chaud, et ne pas me compliquer la santé. Alors je regarde la télé mais de plus en plus je me lasse des programmes de la journée. Décidement il y a peu d'émissions intéressantes : La monotonie de l'inspecteur Derick commence à me sortir par les yeux, l'émission people de bas quartier "C'est mon Choix", finit par m'exaspérer... Quant à la pub, entre les conventions obsèques et les couches pour incontinents... mais je me répète, j'ai déjà fait ce commentaire en septembre.

Ah! qu'il serait bien de pouvoir regarder des films, français ou étrangers, récents ou anciens comme ceux que je regardais étant enfant, des documentaires... Je fonce sur internet pour m'informer de la technologie et des satellites disponibles. Je découvre qu'il y en a pleins et que pour chacun, une centaine de chaînes est disponible. Je remarque très vite qu'il y a des chaînes cryptées. Pas grave, elles sont disponibles en clair sur d'autres satellites. J'ai même trouvé un site qui propose une base de données actualisée quotidiennement. J'entre la chaîne souhaitée, elle me sort tous les satellites qui la diffusent en clair ou crypté : je crie "vive la liberté" car pas question de payer un radis de plus à ces escrocs dévoreurs de redevance TV qui se payent le culot de nous déverser de la pub pour personnes âgées (oui, je sais je me répète !). Vive la liberté. Je me vois déjà avec ma parabole motorisée surfant de satellite en satellite, zappant comme un forcené.

C'est vraiment trop beau, ça sent le piège ! En y regardant de plus près, les chaînes à films ne sont pas disponibles en clair. Ces escrocs en question viennent de me porter un sérieux coup dur à mon enthousiasme : ils ont pensé à tout. Quel naïf je fais ! Qui n'a pas déjà entendu parler de bouquet satellite ? C'est un vaste "business" très bien exploité. Au risque de me retrouver face à face avec Derick, je me résouds à prendre un bouquet. Après une petite enquête dans mon entourage, le choix se porte sur Canalsatellite mais l'offre TPS reste bien aussi. Mes collègues de travail m'ayant offert une parabole me voilà depuis le 22 décembre devant 180 chaînes à explorer. La qualité de l'image est spectaculaire, moi qui avait des images neigeuses et Arte en noir et blanc. Je n'ai plu qu'à zapper comme un fou. Merci mes amis !

Noël en famille

Qu'il est agréable de se retrouver en famille. Mes tracas quotidiens sont occultés par la joie de se retrouver. Pour mettre toutes les chances de mon côté, j'avais calculé la date de la dernière chimiothérapie pour que le Réveillon de Noël se passe le mieux possible. Résultat : La soirée de Noël fut réussie. Je m'étonne encore de constater à quel point les rencontres sont bénéfiques pour le moral. Et l'impact qu'il a sur l'état physique. Je suis content de constater que mes prévisions deviennent de plus en plus fiables.

Photos : (1) Maman et Georgette (ma grande Tante), (2) mon papa, Jacqueline (maman de Françoise) et Françoise, (3) René (le papa de Françoise), (4) Théo attend avec impatience le déballage des cadeaux ; je me demande encore comment le père Noël arrive seul à apporter tout ces cadeaux.

 

La galette des rois à Buc

N'ayant pas pu venir au repas de fin d'année organisé par CSA. J'ai fait la surprise de venir à la galette des rois qui s'est déroulée le mardi 15 Janvier à 16 heures. Après 11 mois d'absence, c'est un réel plaisir de retrouver tous mes collègues. De lire sur leurs visages la joie de me retrouver. De voir surgir par dessus les semi-cloisons de la plateforme de nombreuses têtes pour chercher à m'apercevoir. Car le message s'est répendu comme une trainée de poudre : Régis est là ! Oui je suis bien là avec la vague impression de n'être jamais parti. Mon bureau est resté intact. Ma trousse de crayons est restée là, encore ouverte. A côté le support de cours "6 Sigma" encore à l'état de prototype que j'avais instancié pour les développements logiciels et utilisé pour former mes derniers Green Belts. Un léger dépot de poussière par endroit et une station de travail arrivée de nulle part témoignent de cette longue absence. Puis un autre détail me confirme que le temps a passé, il y a beaucoup de têtes nouvelles. Le succès répété des applications logicielles cliniques a permis à CSA de grossir de 30% en 2001. Nous sommes 100 maintenant.

La galette est excellente, le cidre agréable... De couloirs en bureaux, de rencontre en rencontre, de nouvelles en nouvelles, il est déjà 21 heures. Je n'ai encore pas vu le temps passé. J'appelle à la maison, bien sûr j'aurais dû appeler plus tôt... Françoise me passe un savon car elle m'a laissé déjà deux messages sur mon téléphone portable resté dans mon manteau à mon bureau. A Bullion toute la petite famille s'inquiète, Fanny est en larmes car il est sans doute arrivé quelque chose à son papa. Il est vrai que c'était ma plus grande sortie en solo.

Mr Oudiane

J'ai rencontré Bernard à la fin du mois de mars l'année passée. Atteint lui aussi d'une leucémie nous avons passé une semaine ensemble avant de se retrouver chacun seul dans une chambre stérile. Lorsque notre état le permettait nous nous rendions visite afin de rester moins seuls dans nos chambres. De notre sort commun est née une amitié. Bernard aime à raconter l'histoire de sa boulangerie, l'évolution de la farine, le gluten... il y a eu aussi l'année de l'incendie. Nous avons passé de bons moments ensemble. Toujours de bonne humeur, il adore blaguer avec les infirmières et les aides soignantes en leur réservant quelques farces.

Bernard a moins de chance que moi. Dès la pose de son cathéter, la cicatrisation a été difficile car les hémorragies étaient répétées en dépit des transfusions de plaquettes. A la suite de la première chimio, la moëlle osseuse ne s'est pas regénérée proprement. A 67 ans, il est plus difficile de subir un traitement de choc. La mécanique est usée et les organes plus sensibles. Rentré chez lui avec un traitement d'entretien, j'ai appris qu'il avait contracté une septicémie et qu'il était à l'hôpital de Dourdan. A Noël je n'ai pas osé l'appeler de peur pour lui, de peur d'apprendre mon propre avenir. J'ai donc décidé de lui écrire pour lui dire qu'il garde courage, qu'il continue à profiter de ses petits enfants, que la Vie est belle, que j'ai essayé l'EPO, que les effets sont spectaculaires, que... Trop tard ! Ma lettre est arrivée trop tard. Une hémorragie cérébrale a emporté Bernard le 29 décembre.

Depuis, je suis très triste, pour lui, pour sa femme, ses enfants et petits enfants. Au revoir Bernard !

Une sortie en Traction Avant 15ch/SIX

C'est toujours un agréable plaisir de retrouver Hervé. Depuis longtemps nous avions convenu de déjeuner ensembles. Après une confrontation mouvementée de nos agendas, la date est retenue pour le vendredi 25 Janvier. Caroline sera de la partie, Super ! Hervé a absolument voulu venir me chercher. En fait, la surprise était de passer à la maison en Citröen 15 ch/Six pour nous emmener Françoise et moi au restaurant. Caroline nous rejoindra là-bas. Dans un luxe de 1950 nous voilà en route. Le Moteur 6 cylindres de 2.7 litres ronronne et donne une formidable impression de puissance (85 CV?). Près de 135 km/h et une très bonne tenue de route. Pas étonnant que les gangsters en avaient tous une. Les policiers a côté avec leur Juvaquatre (6 ch, 4 cylindres 1000 cm3, 23 CV) qui ne pouvaient rouler qu'à 100 km/h et se retrouver sur le toit au prochain virage, devaient se sentir bien démunis.

Soupe de poisson, lapin à la moutarde, tartiflette (Non Caroline il y en a plus ! et le régime alors?) ou aile de raie, pas de fromage car nous n'avons plus faim mais quand même encore un peu pour engloutir la tarte tatin assortie de crême fraîche. Hervé est content d'être sorti avec son Ancienne. Mais non pas Caroline ! Quel manque de tact ! Encore moins Françoise, allons ! Sa voituuuuuuure !

Caroline nous quitte pour ne pas manquer le "All GTO Meeting". Présence obligatoire. Retour à Bullion avec Hervé. Cette fois c'est moi qui conduit. Il faut être taillé façon Sylvester Stalone pour manoeuvrer à l'arrêt. Sinon la conduite est vraiment très agréable, la puissance est bien là et la tenue de route aussi. Double débrayage entre le premier et le second rapport. Crac ! Ah oui, la grille des vitesses est inversée. La première est en bas à droite, la deuxième en haut à gauche, la troisième en bas à gauche, la quatrième... il n'y a pas de quatrième. Ouf !

 

Sortie chez les Garanzini

Un grand merci à Brigitte et Yves pour leur invitation à Paris le 27 Janvier. 11h50 départ pour Paris. Après 8 km de route nous nous apercevons que nous avons oublié d'emporter les mots de passe des digicodes. Oui, il y en 2 ! Yves travaille dans une grande banque c'est peu être la raison. Pas de problème, nous l'appellerons lorsque nous serons à sa porte. Oui mais le numéro n'est pas dans le téléphone portable... Retour à Bullion. 12h05 : nouveau départ. 12h35 : Allo ? Yves ? ne t'inquiète pas nous arrivons sur le périphérique, il n'y a personne nous sommes à Nation dans 10 minutes. Personne ? Que font-ils tous sur le périph ? 12h45 : Porte de Charenton. 12h50 : Porte de Vincennes. Pour Nation, c'est quelle sortie ? Bagnolet (erreur ! c'est Porte de Vincennes). 13h00 : Porte de Bagnolet. Tiens Nation n'est pas indiqué (normal). 13h10 boulevard Charrone. 13h15 Nation : ouf ! Reste à chercher une place. Les 2 mots de passe, les quatre étages. 13h25 ça y est nous y sommes.

Réjane et Thierry sont là. Hélas, les Gervais ne seront pas de la partie, Florent a la grippe. Les enfants "refont" connaissance. La petite Mauranne a bien changé depuis que nous nous étions vus la fois précédente. Elle ressemble à son papa. Aura-t-elle le caractère de sa maman ? Théo joue au train, Fanny fait la causette à Mauranne. Trop contente de s'être fait une amie, Mauranne ne dormira pas cet après-midi. C'est dur mais elle tiendra le temps qu'il faudra pour en profiter au maximum. Tout le monde est vraiment très heureux de se revoir.

Photos : (1) Réjane, (2) Yves et Françoise, (3) Brigitte et Thierry, (4) Mauranne, (5) Théo et Fanny soufflant sur un gâteau d'anniversaire improvisé : Joyeux anniversaire Thierry !

 

 

Turlulu,Turlulu, Turlulu, Tah! Tah! Tah! ... Ici Londres !...

  • Eric et Carole, le déménagement est terminé. Je crois que c'est un réel soulagement pour vous. Vous allez maintenant pouvoir profiter de votre nouvelle maison. Prenez le temps de vous reposer maintenant. Eric, j'ai enregistré cette fois-ci avec succès "Pripyat zone interdite" en mémoire de l'accident de Tchernobyl. Filmé 13 ans après l'accident, la nature tente de reprendre ses droits sur une ville de 48000 habitants. Bon début pour votre site web : http://perso.wanadoo.fr/lhelguen/L'Helguen.HTM
  • Merci à Mimie et Alain pour votre visite à Bullion. Et vive le Lubéron, votre région, et bien entendu votre gîte sympa : http://perso.wanadoo.fr/la.maison.de.clementine
  • Jamais 2 sans 3, eh oui ! c'est encore une fille ! Bienvenue à Inès Del Basso.
  • Merci à ma Tata Pierrette, au "grand" et ses enfants pour leur visite. Enfants ? je me sens bien petit à côté de mes cousines maintenant.
  • Merci à Thérèse, Doug et Lucie pour la délicieuse galette des rois.
  • Merci Bubu pour votre proposition d'invitation en Normandie. J'adore cette région ! Je vais étudier la proposition. En tout cas je suis très content d'avoir de vos nouvelles.
  • Marie-Claude H. Merci pour les nouvelles de FIIFO. J'espère que nous aurons l'occasion de se voir. Peut être à la remise des diplômes si elle coïncide cette année avec mon agenda. De toute façon je passerai au cours du printemps. Revoir l'équipe me fera beaucoup de bien.
  • Bernard C. Félicitations pour ton nouveau job. Le 15 Janvier, de passage à Buc, je n'ai pas eu le temps d'arriver jusqu'à ton bureau. Ben... Annie T m'a pris tout mon temps. Tu sais ce que c'est ? les filles ça cause ... (clin d'oeil et bises pour Annie).
  • Jean-Claude G. : pas mal ton interview sur les "maudits Français" le site est sympa : http://www.canoe.qc.ca/artdevivresociete/jan8_francais_a-can.html.

Je prends note de ton site : http://pages. infinit.net/jcgiorgi/quebec "mon Québec à moi"

 

Prochaine chimiothérapie, le 1er Février. Bon courage à tous.

A bientôt

Retour au début