HISTOIRES DE BLONDES

Oh ! les pauvres ! Comme c'est facile...

 

Ce sont deux blondes qui se sont achetées toutes les deux une souris, mais elles ont seulement une cage.
1ère Blonde : Comment qu'on va faire pour les différencier ?
2eme Blonde : Ben, je vais couper une patte à la mienne.
Pendant la nuit les deux souris se regardent et s'aperçoivent qu'elles n'ont pas le même nombres de pattes, donc l'autre s'en ronge une.
Le lendemain matin :
1ere Blonde : Ha ben ! La tienne aussi elle a trois pattes, je vais y en couper une autre.
L'autre souris fit la même chose que la nuit passée et l’histoire se répéta encore deux autres nuit. Au dernier matin :
2eme Blonde : Maintenant qu'est-ce qu'on fait ?
1ere Blonde : Ben, je vais prendre la blanche et tu prendras la noir.


Différence entre une blonde et une patate ?
- La patate est cultivée, elle, au moins...

Pourquoi lors d'un orage électrique les blondes se placent toujours devant la fenêtre ?
- Elles veulent être sur la photo...


 

(*) En fait, mes jambes ne paraîssent jamais bronzer !


Un policier qui interroge 3 blondes aspirant à devenir enquêteuses... Il les teste pour savoir à quel point elles sont physionomistes. Il montre une photo 5 secondes a la première et la cache puis il lui dit :

- " C'est un suspect, comment tu fais pour le reconnaître ?" La blonde répond :
- " C'est facile, on l'attrapera vite, vu qu'il n'a qu'un oeil. " Le policier répond :
- " Ben.. heu... c'est sûr, mais c'est surtout que la photo est prise de profil ! "

Un peu désabuse, il montre la photo à la deuxième blonde, puis la cache et dit :
- " C'est un suspect, comment tu fais pour le reconnaître ?" La blonde répond:
- " C'est vraiment trop facile... il n'a qu'une oreille. " Le policier devient à moitié fou et répond :
- " Mais p'tain qu'est-ce que vous avez toutes !? C'est sûr qu'il a qu'une oreille, c'est une photo prise de profil je viens de le dire ! "

Passablement décourage il montre la photo a la troisième blonde, la cache et lui dit sur un ton qui nous ferait à tous pitié :
- " C'est un suspect, comment tu fais pour le reconnaître ? Réfléchis bien avant de me dire une connerie..." La blonde réfléchit donc... puis répond :
- " hum... c'est facile, il porte des verres de contacts !" Le policier surpris n'en revient pas... merde alors !... il en sait rien du tout si ce suspect porte ou non des verres de contact. Alors il va vite fouiller dans ses fichiers et revient et dit :

- " Punaise... j'en reviens pas... C'est VRAI ! Il porte bien des verres de contact. Comment as-tu fais ? " La blonde répond calmement :
- " Ben c'est simple, il ne peut pas porter de lunettes, vu qu'il n'a qu'un oeil et qu'une oreille.


Un programmeur raconte à ses copains programmeurs : "Hier, j'ai fait la connaissance d'une superbe nana dans une boîte de nuit."

Les copains programmeurs : "Aaaah !
- Je l'invite chez moi, on boit un coup, je commence à l'embrasser.

Les copains programmeurs : "Aaaaaaah !
- elle répond "déshabille moi !"

Les copains programmeurs : "Aaaaaaaaaaaaaaaaah !
- Alors j'enlève sa culotte, je la soulève et je l'assoie sur le clavier de mon PC...

Les copains programmeurs : "Ouaaahhhh, t'as un PC à la maison ? C'est quoi comme processeur ?"

//

Une blonde raconte à ses copines blondes : "Hier, j'ai fait la connaissance d'un superbe programmeur dans une boîte de nuit."

Les copines blondes : "Aaaah !
- Je l'invite chez moi, on boit un coup, je commence à l'embrasser.

Les copines blondes : "Aaaaaaah
- là je lui dit : " déshabille moi !! "

Les copines blondes : "Aaaaaaaaaaaaaaaaah !
- Alors il m'enlève ma culotte.

Les copines blondes: "Aaaaaaaaaaaaaaaaaah ! T'as une culotte ?


BLONDES - Lettre à mon fils?

Cher fils,


Je t'écris ces lignes pour que tu saches que je t'écris. Alors, si tu reçois cette lettre, c'est qu'elle est bien arrivée. Si tu ne la reçois pas, tu me préviens pour que je te la renvoie. Je t'écris lentement parce que je sais que tu ne lis pas très vite.

L'autre jour, ton père a lu que selon les enquêtes la plupart des accidents arrivent à 1 km de la maison, ainsi nous nous sommes décidés à déménager plus loin. La maison est superbe; elle a une machine à laver, mais je ne suis pas sûre qu'elle fonctionne. Hier, j'ai mis le linge dedans, j'ai tiré la chasse et je n'ai plus vu le linge depuis, mais bon. Le temps ici n'est pas trop mauvais. La semaine dernière il a plu seulement deux fois. La première fois, la pluie a duré 3 jours, la deuxième 4.

A propos de la veste que tu voulais, ton oncle Pierre m'a dit que si nous te l'envoyions avec les boutons, comme ils sont lourds, ça coûterait plus cher; alors, nous avons enlevé les boutons et les avons mis dans la poche.

Je te raconte que l'autre jour, il y a eu une explosion à gaz dans la cuisine, et ton père et moi sommes sortis propulsés dans l'air au dehors de la maison; quelle émotion ! c'est la première fois que ton père et moi sortons ensemble depuis des années.

Le médecin est venu à la maison pour voir si nous étions bien et il m'a mis un tube en verre dans la bouche. Il m'a dit de me taire pendant minutes, ton père lui a proposé de lui racheter le tube. Et puisqu'on parle de ton père, je t'annonce qu'il a du travail, il en est fier, il travaille au-dessus d'à peu près 500 personnes. Il l'ont pris pour couper le gazon dans le cimetière.

Ta soeur Julie, celle qui s'est mariée avec son mari, elle a enfin mis au monde, mais on ne sait pas encore le sexe, je ne saurais pas te dire si tu es oncle ou tante. Ton père a demandé à ta soeur Lucie si elle est enceinte, elle lui a dit que oui, de 5 mois déjà; mais là, ton père a demandé si elle était sûre qu'il était d'elle. Lucie lui a dit que oui. Quelle fille solide, quelle fierté, tel père telle fille.

Ton cousin Paul s'est marié et il prie tous les jours devant sa femme, parce qu'elle est vierge. Par contre, on n'a plus revu l'oncle Isidore, celui qui est mort l'année dernière. Ton chien Pouky nous inquiète, il continue à poursuivre les voitures à l'arrêt. Mais ton frère Jeannot, c'est pire. Il a fermé la voiture et il a laissé les clefs à l'intérieur. Il a dû aller chez lui chercher le double pour pouvoir nous sortir tous de là.

Bon, mon fils, je ne t'écris pas l'adresse sur la lettre, je ne la connais pas. En fait, la dernière famille qui a habité ici est partie avec les numéros pour les remettre dans leur nouveau domicile. Si tu vois Marguerite, passe lui le bonjour. Si tu ne la vois pas, ne lui dis rien.

Ta mère qui t'adore

P.S. J'allais te mettre quelques sous, mais j'ai déjà fermé l'enveloppe


Dans le train, une jolie blonde se retrouve assise en face d'un type qui mange des graines de tournesol. Au bout d'un moment, intriguée, elle demande :

"Mais pourquoi vous gavez-vous de graines ?" L'homme explique :
"Ah, mais ce ne sont pas des graines ordinaires, ce sont des graines d'intelligence... Plus on en mange, plus on devient intelligent !"
Attirée par la perspective de devenir plus brillante, la blonde ose demander :
"Vous pourriez m'en faire gouter une ou deux ?" Le type répond aussitot :
"Il n'en est pas question. Ça vaut très cher ces graines-là. Je vous les vends 20 francs pièce..." Décidement trop motivée, la blonde se décide à en acheter cinq pour 100 francs. Elle les avale une par une et leur trouve un gout tout ce qu'il y a d'ordinaire. Elle s'insurge :
"Elles n'ont rien de particulier vos graines, vous êtes un escroc ! Avec 100 francs, j'aurais pu en acheter au moins 10 kilos..." Et l'homme : "Vous voyez, ca commence deja a faire effet."


Trois blondes se sont perdues en forêt. Après plusieurs heures de marche, elles arrivent enfin devant la route qui mène à la ville.
Mais, il y a un problème : une rivière les sépare de cette route. Et c'est alors que, surgissant de nulle part, un génie apparaît et dit :
"Je vous exaucerai chacun un voeu si vous nettoyez ma lampe."

"Les trois blondes s'exécutent et la première dit :
"Je veux être intelligente comme une brune, oui, comme une brune.
- Accordé."
Alors, la première coupe un arbre, embarque dessus, et traverse la rivière.

La deuxième dit :
"Je veux être intelligente comme une rousse, oui, comme une rousse."
-Accordé."
Alors, la deuxième coupe quelques arbres, les assemble en un radeau, monte dessus et traverse la rivière ainsi.

La troisième dit :
"Je veux être intelligente comme un homme, oui, comme un homme.
- Accordé."
Alors, la troisième passa par le pont.


Une blonde se rend à l'université pour son examen final qui consiste en une série de questions de type oui/non. Elle prend un siège dans la salle d'examen, étudie le questionnaire pendant 5 minutes et, prise d'une soudaine inspiration, sort son porte-monnaie de son sac, y prend une pièce de monnaie, se met à la lancer et à répondre sur la feuille de réponses : oui pour pile, non pour face.Au bout d'une demie heure, elle a terminé alors que le reste de la classe est encore en train de transpirer sur le questionnaire.

Pendant les dernières minutes, elle est pourtant en train de lancer désespérément la pièce, de jurer et de suer. Le surveillant, alarmé, s'approche d'elle et lui demande ce qui se passe. "J'ai terminé l'examen en une demie-heure. Mais j'essaye de vérifier mes réponses."


Retour